Sénatoriales : la droite part divisée dans la Loire

Après les législatives, place aux élections sénatoriales ! Elles auront lieu au mois de septembre. Ce sont les grands électeurs (les maires, notamment) qui voteront. Dans la Loire, Bernard Fournier est candidat Les Républicains à sa succession. L’élu Les Républicains l’a annoncé le week-end dernier. Parmi ses colistiers : une élue LR, Corine L’Harmet-Odin, adjointe au maire de Saint-Etienne. Et quatre maires de petites communes, sans étiquette.

Bernard Bonne contre Bernard Fournier

Une liste qui se veut représentative de la diversité du territoire ligérien. Face au sénateur sortant, un autre Bernard… Lui aussi, de droite. Bernard Bonne, président du conseil départemental de la Loire, qui s’est déclaré il y a quelques semaines. Une candidature pas vraiment du goût de Bernard Fournier

Jean-François Barnier, maire UDI du Chambon-Feugerolles, pourrait également être candidat à la fonction de sénateur. Quant à Maurice Vincent, le sénateur PS devenu En Marche, il se laisse encore le temps de la réflexion.

Un combat pour les communes rurales

Depuis son 1er mandat en 1997, Bernard Fournier mène un combat en faveur des communes rurales notamment, souvent mises de côté selon lui.

Propos recueillis par Alice Canivet