Lorette : le maire fait adopter un nouveau réglèment sur le burkini au plan d’eau

Pas de journaliste, pas de public… C’est à huis-clos que s’est tenu mercredi soir le conseil municipal à Lorette. Le maire divers droite de cette petite commune du Gier Gérard Tardy a remis à l’ordre du jour le règlement intérieur du nouveau site de baignade naturelle qui avait fait des vagues.

L’édile avait signé au mois de juin un arrêté restreignant le port du voile et du burkini sur l’ensemble du site, mais celui-ci a été jugé illégal après les plaintes déposées par plusieurs associations de lutte contre les discriminations. Le tribunal administratif de Lyon leur a donné raison.

Le burkini oui, mais pas dans l’eau

Mercredi soir, c’est donc une nouvelle règle qui a été adoptée : le burkini est désormais autorisé sur la plage mais pas dans l’eau ni sur « les pontons au bord de l’eau » comme le montrent les extraits du règlement intérieur signé par Gérard Tardy le 13 juillet et mis en ligne sur le site internet du plan d’eau.

reglement1

reglement2

 

 

L’AFP rappelle que Gérard Tardy est visé par une enquête préliminaire. Le Parquet de Saint-Etienne l’a ouverte la semaine dernière. L’élu doit être entendu pour une suspicion de « refus de l’accès à un service dans un lieu recevant du public, en raison d’éléments discriminatoires matérialisés par une signalétique » (ndlr : un pictogramme représentant la tête d’une femme voilée, barrée d’un trait rouge).