Les dotations de l’Etat continuent de baisser pour le département de la Loire

Le département de la Loire devra composer avec 20 millions d’euros de moins en 2017. Cette somme correspond aux baisses des dotations de l’Etat par rapport à l’an dernier. En parallèle, les dépenses liés au R.S.A (revenu de solidarité active) continuent de progresser à un rythme soutenu : + 7 millions d’euros. Après les débats organisés ce lundi, le vote du budget par le conseil départemental est programmé en décembre.

Pas d’augmentation d’impôt

« Ca suffit » dit le président du département, Bernard Bonne qui pointe du doigt de mauvaises surprises : « 12,5 millions étaient prévus, 8 ne l’étaient pas, cela devient plus que difficile voire insupportable ». La collectivité veut toutefois garder le cap : pas d’augmentation d’impôt comme c’est le cas depuis 5 ans et pas de dépenses inutiles. Avec un budget total de 750 millions d’euros destinés au social, au transport, routes ou encore aux collèges, la Loire ne fait pas partie des 40 départements en grande difficulté. Deuxième priorité : l’aide aux communes.

69% pour le social

Comment se répartit le budget de la Loire ? La plus grosse part du gâteau, 450 millions d’euros, revient au social : enfance, personnes âgées et handicapées, insertion. En 4 ans, les dépenses liées au R.S.A ont augmenté de 38 %. Notre département se démarque par rapport aux autres départements de France au niveau du budget alloué aux personnes âgées : + 5 millions d’euros en 1 an.

 

Bernard Bonne aux côtés de son vice-président Hervé Reynaud

Journaliste
Chroniqueuse