Législatives : Les agriculteurs de la Loire interpellent les candidats

Déçus de la campagne présidentielle, pendant laquelle l’agriculture n’a pas été assez abordée, les agriculteurs de la Loire ne veulent pas manquer le coche avec les élections législatives des 11 et 18 juin. La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de la Loire organisent ainsi, mardi 30 mai, deux visites « privées » d’exploitations. L’une, dans le sud du département au Gaec Reynaud à Sury-le-Comtal, l’autre dans le nord de la Loire, au Gaec Duperray, à Saint-Just-la-Pendue. Pour Gérard Gallot, le président de la FDSEA de la Loire, les candidats connaissent peu ou mal l’agriculture.

Quel projet pour l’agriculture départementale ?

Les agriculteurs ont concocté tout un programme pour les candidats à la fonction de député : visites, diffusion d’un film sur la FDSEA et un débat sur les attentes des agriculteurs. Ils veulent mettre l’accent sur les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien : les charges trop élevées, les aléas climatiques… Ils évoqueront également les particularités du territoire ligérien que les futurs députés devront défendre à l’Assemblée nationale.

71 candidats, beaucoup inconnus

Particularité de ce scrutin : la présence de nouveaux candidats en nombre. Avec l’émergence de nouveaux partis ou mouvement, comme « La République en marche », beaucoup sont inconnus du grand public. Pour la FDSEA, leur présence aux visites des exploitations, sera une preuve de leur intérêt pour le monde agricole.

Réunir les six circonscriptions

La FDSEA espère rassembler au moins la moitié des 71 candidats aux élections législatives. La fédération aimerait que les candidats des villes se déplacent en milieu plus rural, secteur qu’ils ne devront pas oublier sur les bancs de l’Assemblée. Les invitations sont lancées, pas de réponse pour le moment.

Journaliste
Infos week-end