Le procès du traiteur de Génilac repoussé au 5 décembre

Le traiteur de Génilac, qui a planté des dizaines de couples dans la Loire et dans la région la veille de leur mariage, sera finalement jugé à la fin de l’année. Son procès a été reporté au 5 décembre. Il devait se tenir jeudi devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne. Mais l’avocate du prévenu a apporté de nouvelles pièces aux dossiers.

Des dizaines de plaignants à accompagner

C’est un procès hors norme qui se dessine. Avec des dizaines de plaignants qui veulent obtenir réparation du préjudice subi. Des victimes, qui pour la plupart, n’ont pas d’avocat et ne savent pas comment se déroule une audience. Du coup, ce jeudi, une juriste du service d’aide aux victimes ASAS-AMAVIE était là hier pour les recenser, les accompagner et les rassurer

Le 5 décembre prochain, toujours devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, le prévenu devra répondre de faux et usage de faux, de travail dissimulé et banqueroute. Il encourt jusqu’à 5 ans d’emprisonnement.

Propos recueillis par Léa Dusson

Le Palais de Justice de Saint-Etienne / Photo DR