L’A45 pourrait-elle avoir du plomb dans l’aile si Collomb entre au gouvernement ?

Une entrée de Gérard Collomb au gouvernement peut-elle remettre en cause l’A45 ? Le sénateur-maire de Lyon, soutien de la première heure d’Emmanuel Macron, pourrait avoir un poste au sein de la nouvelle équipe gouvernementale. Les associations de lutte contre la nouvelle autoroute entre Saint-Etienne et Lyon comptent bien profiter de la proximité entre Gérard Collomb et le nouveau Président de la République pour demander un moratoire.

Julia Lourd est la présidente de l’association La Sauvegarde des Coteaux du Jarez

La concession toujours pas signée

Gérard Collomb n’a jamais caché son agacement lorsqu’on lui parle de l’A45 … Pour lui, c’est surtout l’arrivée de l’autoroure sur Lyon qui pose problème.

Alors, la déclaration d’utilité publique peut-elle être remise en cause si le maire de Lyon entre au gouvernement  ? Un élu ligérien, qui a fait campagne pour Emmanuel Macron, ne le pense pas. Pour lui, Gérard Collomb est « un homme d’Etat qui ne remettra pas en danger ce projet majeur ». Et d’ajouter que « cela n’aurait aucun sens de détricoter un projet d’1 milliard d’Euros, porté par des centaines d’élus locaux. »

Même son de cloche du côté de Saint-Etienne Métropole, où l’on rappelle que Gérard Collomb n’est pas opposé à l’A45 en tant que telle. Il souhaite que soit retravaillée l’arrivée sur Lyon, position que Gaël Perdriau défend également. Reste que Gérard Collomb s’est toujours opposé à un quelconque financement de la Métropole de Lyon.

Rappelons que les collectivités locales (Saint-Etienne Métropole, le Département et la Région) ont voté le financement, mais à ce jour la concession de l’A45 n’a toujours pas été signée.

le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb / Photo DR