Foot : Les Verts étouffent Nice d’entrée

Pour leur premier match de la saison 2017/2018, les Verts ont sorti une performance de taille. Victoire contre le troisième du dernier exercice, l’OGC Nice, 1 à 0 grâce à Jonathan Bamba. Dans un contexte forcément particulier avec l’absence des Kops Nord et Sud, les Stéphanois ont débuté pied au plancher.

Des débuts canons pour Bamba

À peine le coup d’envoi donné par les Niçois, c’est Saint-Etienne qui s’est porté vers l’avant, en mettant rapidement le pied sur le ballon et en affichant une belle solidité au milieu de terrain. Sur la première incursion des Verts, Hamouma lançait Tannane en profondeur. L’ailier marocain prenait de vitesse Malang Sarr, pour monopoliser l’attention de l’arrière garde azuréenne et ensuite servir parfaitement Jonathan Bamba, tout heureux de se retrouver seul devant le but vide de Cardinale et ouvrir la marque du plat du pied (1-0, 3′).

Loin de se contenter de cette avance, les Verts cadenassaient le milieu de terrain, grâce au trident, Dabo – Selnaes – Diousse. Et le premier des trois aurait même dû obtenir un penalty flagrant, sauf aux yeux de l’arbitre, François Letexier, au quart d’heure de jeu, après avoir été déstabilisé par Sarr, dans la surface. Moins dominateurs, les Stéphanois laissaient ensuite la possession à Nice et faisait le dos rond jusqu’à la pause.

Moins de rythme, mais une grande solidarité

Au retour des vestiaires, les débats reprenaient sur un faux rythme, et Lucien Favre en profitait pour insuffler du sang neuf avec les entrées de Marcel et Makengo pour tenter de servir un Pléa fantomatique ce soir. Le bloc vert faisait donc preuve de solidarité et s’appuyait sur la vitesse de Bamba, Hamouma et Tannane pour partir en contre-attaque. L’entrée en jeu de Diony ne changeait pas grand chose et les Niçois gaspillaient leur dernière cartouches sur coups de pied arrêtés. Comme en première mi-temps, un penalty aurait pu être sifflé sur le virevoltant Diousse, meilleur stéphanois ce soir.

Au final, les Verts battent une équipe Niçoise qui les avaient piégés six fois sur leurs 10 dernières confrontations à Geoffroy Guichard. Un résultat qu’il faudra valider à Caen, dès samedi prochain. Et contre Amiens, à domicile dans 15 jours, avec cette fois-ci, on l’espère, un stade qui sonnera moins creux et aura retrouvé toute sa ferveur.

Réactions :

Bamba et Perrin - Photo Activ