Carte scolaire : 42 ouvertures de classes pour 28 fermetures

42 ouvertures de classes pour 28 fermetures : c’est la carte scolaire de la Loire pour la rentrée 2017/2018. L’inspection académique réunie ce jeudi a procédé à quelques ajustements avant l’approbation définitive en préfecture le 5 juillet. 25 écoles n’ont pas obtenu gain de cause.

Création de 31 postes

Petit espoir malgré tout : certains dossiers devraient être de nouveau analysés en septembre en fonction du nombre d’inscrits comme la Tardive à Firminy, le Chatelard à Saint Chamond, Pouquet à Villars, ou encore Paganini, Monge, Alma à Saint-Etienne. Toutes ont des effectifs supérieurs à 27 élèves par classe. Seul bémol : les réserves de postes sont épuisées. 31 seront créés pour la rentrée à venir. Difficile d’imaginer, de fait, une issue favorable. La Loire a l’une des moyennes d’enfants par classe les plus élevées de France. Le département compte 3600 enseignants en élémentaire et maternelle (90% sont des femmes).

Le CP à 12 concerne 36 classes dans 15 écoles ligériennes, situées en REP ou REP+.

Un débat avant tout budgétaire

Pour les syndicats, le changement constant de politique éducative rythmé par les nominations de ministres affaiblit l’école publique. Il s’agit d’un cercle vertueux : plus des moyens financiers et humains sont alloués, moins les enfants sont nombreux, et plus ils réussissent. La Finlande est régulièrement citée comme exemple. Emmanuel Macron a promis la création de 5 000 postes supplémentaires sur l’ensemble du quinquennat : « Ce n’est suffisant… La différence entre la commande institutionnelle et la réalité du terrain est palpable ».

Le point avec Jérémy Rousset du SNUipp/FSU42, syndicat majoritaire des enseignants du primaire :

Journaliste
Chroniqueuse