A Saint-Etienne, « il y a la culture du tramway »

Alors que le tracé de la troisième ligne de tram vient tout juste d’être dévoilé, la 3ème rencontre décentralisée de l’Atelier Nouvelles mobilités s’est tenue cette semaine à Saint-Etienne. Rencontre à l’initiative de l’Atelier du tramway, association présidée par le maire socialiste de Strasbourg, Roland Ries. Ce rendez-vous est l’occasion d’engager un dialogue entre les élus et les techniciens autour des projets de création ou d’extension.

Le tramway a connu un regain d’intérêt ces dernières années après avoir été délaissé par la plupart des villes. On a perdu du temps et de l’argent, estime Roland Ries qui prône le développement de ce mode de déplacement, tout en reconnaissant qu’on ne peut pas avoir le tram partout

Une enveloppe de 7 millions pour la troisième ligne ?

Le tramway à 14 millions évoqué par Roland Ries est à mettre en relation avec un ouvrage intitulé « 14 Millions d’Euros », édité par l’Atelier du tramway. Une fiction qui met en avant la construction et la conception d’un tramway de qualité, en moins de 5 ans, dont le coût ne dépasse pas quatorze millions d’euros par kilomètre.

Reste que Saint-Etienne est la seule ville de France (avec Marseille et Lille) à n’avoir jamais abandonné cet outil. Les Stéphanois ont donc cette culture du tram. Au sujet de la troisième ligne de tram, Roland Ries trouve le tracé adopté plutôt bien équilibré

Roland Ries a appuyé le projet de 3ème ligne de tram pour que Saint-Etienne Métropole obtienne un financement de l’Etat dans le cadre d’un nouvel appel à projets. D’autres villes s’étant retirés, il y a une enveloppe de disponible. L’agglomération pourrait ainsi prétendre à recevoir quelque 7 millions d’Euros soit 10% du coût total de cette réalisation.

Le visage du futur tramway stéphanois (Photo SEM)