A peine nommé, Nicolas Hulot déjà interpellé sur l’A45

C’est une question que la rédaction d’ACTIV soulevait la semaine dernière : la remise en cause de l’A45 avec l’arrivée d’un nouveau gouvernement. Et bien, ça n’a pas traîné. Le député LR de Givors, Georges Fenech a interpellé Nicolas Hulot, le ministre de la transition écologique dès sa nomination. Dans un courrier, il demande la suspension du projet qu’il juge « inutile et coûteux ». L’arrivée de la nouvelle autoroute entre Saint-Etienne et Lyon « au niveau de Brignais contribuerait à asphyxier un peu plus le sud de Lyon », écrit-il.

Perdriau écrit à Hulot et Le Maire

Une remise en cause de l’A45 qui n’est pas du goût de Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole. Il a répondu par deux courriers adressés l’un à Nicolas Hulot, l’autre à Bruno Le Maire, le nouveau ministre de l’Economie.

Gaël Perdriau rappelle aux deux ministres les engagements de l’Etat et l’intérêt de cette infrastructure. « Une voie vitale pour le développement de l’aire métropolitaine lyonnaise dans son ensemble », dit-il. Il met aussi en avant l’aspect générateur d’emplois de la construction de cette autoroute. Et de demander au gouvernement de « réaffirmer avec force l’engagement pris par l’Etat ». Dans ce dossier de l’A45, le Conseil d’Etat doit se prononcer très prochainement.

Le courrier adressé à Nicolas Hulot par Gaël Perdriau

IMG_0847

IMG_0848